Anthropologie urbaine

Virginie Milliot

Publié le 17 janvier 2013 Mis à jour le 15 juillet 2014
Pour comprendre comment les ethnologues ont construit la ville comme objet et définis des objets dans la ville, nous suivons dans ce séminaire la trame de l’histoire de la discipline, telle qu’elle s’est développée en Allemagne, à partir des réflexions de Georges Simmel et de Max Weber, aux Etats-Unis autour de l’Ecole de Chicago, en Angleterre depuis le « Rhodes-Lingstone-Institute » et l’école de Manchester, et en France suite aux recherches de Georges Balandier. Cette présentation est l’occasion d’analyser les différentes constructions théoriques de l’objet « ville » -comme analyseur de la « modernité », traduction spatiale de modes spécifiques de production et d’organisation sociale, reflets singuliers d’ensembles culturels donnés, comme système ou comme contexte- ; d’étudier les courants théoriques qui se sont forgés à partir d’une réflexion sur la ville et les différentes propositions méthodologiques qui en découlent.

Orientation bibliographique

  • Agier Michel (2002): L’invention de la ville. Banlieues, townships, invasions et favelas. Paris, Éditions des archives contemporaines.
  • George Gmelch, Robert V . Kemper, Walter P. Zenner (2010) : Urban life. Readings in the Anthropology of the city, Fifth Edition, Waveland Press, Inc.
  • Grafmeyer, Yves et Joseph, Isaac (textes traduits et présentés par) (1984): L’école de Chicago, naissance de l’écologie urbaine, Paris, Aubier Montaigne.
  • Hannerz, Ulf (1980) : Explorer la ville, Paris, Editions de Minuit.
  • Irwin Press and M. Estellie Smith (1980) : Urban Place and Process. Reading in the anthropology of cities, Mamillan Publisching and co.
  • Raulin, Anne (2001): Anthropologie urbaine, Paris, Eds A.Colin.

Mis à jour le 15 juillet 2014