Diversité culturelle, diversité biologique

Éric Garine

Publié le 14 avril 2014 Mis à jour le 6 septembre 2016
Sciences de l’Homme et de la Société autant que Sciences de la Vie traitent de l’étude des relations entre la diversité des sociétés humaines et celles de leurs environnements biologiques, que ce soit dans le cadre de recherches fondamentales ou appliquées (notamment dans le domaine du développement durable ou de la conservation de la biodiversité). Autour de thèmes particuliers, plusieurs cours animés par des biologistes (généticien, écologue…) et des spécialistes de SHS (ethnologue, ethnobiologiste, géographe…) permettront d’acquérir un aperçu des approches de plusieurs spécialités scientifiques. C’est un préalable nécessaire au développement d’un dialogue pluridisciplinaire constructif.
Selon les années, le séminaire est consacré à divers thèmes : l’étude des interactions avec les espèces domestiquées de plantes, la construction et la perception des paysages, la dynamique des savoirs ethnoscientifiques, les modes de conservation des ressources naturelles…

Orientation bibliographique
  • Descola, P., 2005, Par-delà nature et culture, Paris, Gallimard.
  • Ellen (Roy F.), 1982, Environment, subsistence and system. The ecology of small-scale social formations ; Cambridge ; Cambridge University Press “Themes in the social sciences” ; 315 pages.
  • Ingold, T., 1986, The appropriation of nature : Essays on Human Ecology and Social Relations, Manchester, Manchester University Press.
  • Garine (E.) et Erikson (P.), 2001, « Ecologie et sociétés », in M. Segalen [ed.] Ethnologie. Concepts et aires culturelles, Paris, Armand Colin «coll. U», pp. 116-139.
  • Larrère C. & R., 1997, Du bon usage de la nature. Pour une philosophie de l’environnement, Paris, Aubier.
  • Sutton, M. and Anderson, E.N., 2004, An introduction to cultural ecology. Altamira Press.

Mis à jour le 06 septembre 2016